Si vous envisagez d’acheter un logement faisant partie d’une copropriété, vous avez probablement rencontré les termes « divise » et « indivise ».  Ces deux structures de propriété ont des implications très différentes pour le propriétaire.  Analysons-les. 

En d’autres termes, l’achat d’une propriété divise s’apparente à l’achat d’une maison ou de tout autre produit sur le marché de l’immobilier.  Vous aurez votre propre numéro de lot, votre propre compte de taxes municipales et scolaires et vous serez responsable de toutes vos obligations individuelles.  Vous pouvez également vous adresser à n’importe quelle banque pour obtenir un prêt hypothécaire et vous pourrez verser un acompte de seulement 5%.  Il en est de même pour votre police d’assurance:  vous pouvez faire des comparaisons et choisir l’assureur de votre choix. 

Les propriétés divises vous donnent également beaucoup plus d’indépendance quant à la manière dont vous vous organisez en tant que propriétaire.  Votre immeuble sera doté d’un règlement général que tous les copropriétaires devront respecter, mais vous êtes libre de faire ce que vous voulez en dehors de ça.  Par exemple, vous pourrez rénover votre salle de bain en fonction de vos préférences esthétiques mais, le bâtiment exigera probablement que les travaux soient effectués par un entrepreneur agréé disposant d’une police d’assurance valide. 

Finalement, il est beaucoup plus facile de louer une propriété divise.  Vous devrez probablement respecter certaines restrictions, comme l’interdiction des locations à court terme, mais à part cela, il devrait être facile d’utiliser le logement comme bien d’investissement.  Veillez à lire la déclaration de copropriété du début à la fin, afin de comprendre les règles de base. 

Le fonctionnement d’une copropriété indivise est différent!  Imaginez que vous achetiez des actions d’une société et que l’immeuble qui abrite toutes les unités soit la société dans laquelle vous achetez.  Vous recevrez donc environ 3% de ce bâtiment, ce qui signifie que vous êtes responsable de 3% du compte fiscal. 

Cela revient généralement un peu moins dispendieux que les taxes pour une unité individuelle et vous aurez toujours le droit exclusif d’utilisation de votre unité indépendante.  Cependant, vous n’êtes pas réellement propriétaire de cette superficie mais d’un pourcentage du bâtiment lui-même. 

Là où les choses se compliquent un peu, c’est que vous devez verser un minimum de 20% d’acompte pour les propriétés indivises et vous ne pouvez les financer qu’auprès de Desjardins ou de la Banque nationale (selon la banque qui sert déjà l’immeuble).  Tous les copropriétaires doivent respecter cette règle et vous ne pourrez pas faire de comparaisons avec d’autres succursales ni aucunes autres institutions financières. 

Autre point important à noter: ce n’est pas toutes les banques qui vous autorisent à louer votre logement!  Vous devez donc vous assurer d’obtenir l’approbation des banques elles-mêmes et, selon la manière dont la convention d’indivision est rédigée, vous devrez obtenir l’approbation des autres copropriétaires.  Il est absolument indispensable de lire attentivement la convention d’indivision afin de savoir exactement ce à quoi vous vous engagez!  

Il est également important de noter que la propriété indivise est davantage un partenariat.  Vous êtes un peu plus impliqué avec les autres que dans une copropriété divise.  En cas d’incident, vous restez responsable de votre part comme dans le cas d’une propriété divise.  En revanche, dans le cas d’une copropriété divise, vous ne devez verser qu’un acompte de 5% en fonction du prix d’achat. 

Lors de l’achat d’un bien immobilier, vous devez également tenir compte de sa valeur de revente et de son potentiel.  Comme les propriétés divises permettent de verser des acomptes moins importants, elles attirent généralement un plus grand nombre d’acheteurs; ce n’est pas tous les gens qui sont en mesure financièrement de verser un acompte de 20% ou plus.  Gardez cela en tête lorsque vous réfléchissez au type de propriété qui vous convient le mieux. 

Les deux options ont leurs avantages et leurs désavantages: si vous voulez économiser un peu d’argent sur les impôts, l’indivision peut être la meilleure solution.  Mais si vous souhaitez mettre moins d’argent de côté et être un propriétaire plus indépendant, la propriété divise peut être une meilleure option.  Quel que soit votre choix, il est extrêmement important de lire la documentation. 

Vous souhaitez approfondir les options disponibles, nous serons heureux de discuter avec vous!

Share:
  • 46
  • 0