Mise à jour du marché immobilier de Montréal : Quatrième Trimestre 2022

Vous êtes curieux de savoir à quoi ressemble le quatrième trimestre du marché immobilier de Montréal?  Nous avons une analyse complète des statistiques les plus importantes.

Tout d’abord, comparons le quatrième trimestre 2022 au quatrième trimestre 2021.  Dans l’ensemble, les ventes ont diminué et les prix ont également commencé à baisser.  D’un autre côté, l’inventaire est en hausse et les propriétés demeurent plus longtemps sur le marché.

Volume de ventes

Examinons de plus près ces chiffres de vente.  Les ventes de maisons unifamiliales sont en baisse de 32% par rapport au quatrième trimestre 2021.  Les ventes de condos ont chuté de 40% et les maisons multifamiliales ont connu une chute de 52% des ventes.  Il est important de noter que ces chiffres n’ont rien à voir avec la tarification, mais seulement pour le nombre de propriétés vendues!

Ces chiffres correspondent tout à fait à ce que nous nous attendions, considérant la hausse des taux d’intérêt et le recul des consommateurs à considérer l’achat d’une propriété.  Cela signifie que les propriétés demeurent plus longtemps sur le marché et que les acheteurs hésitent davantage à se lancer.  Certains acheteurs ont tout simplement dû renoncer à cause des prix élevés, ce qui a contribué à la baisse des prix que nous avons constaté à Montréal.  

Tarification

Par rapport au deuxième trimestre, qui correspond à la plus forte hausse de la valeur des maisons jusqu’à présent, on constate une baisse.  Sur l’île de Montréal, nous avons constaté une baisse des prix de près de 11,5% entre le deuxième et le quatrième trimestre.  Cela rejoint le sommet du marché jusqu’au point le plus bas que nous ayons vu.  

En ce qui concerne les condos sur l’île, nous avons constaté une baisse de 5,4% et les multiplex sur l’île ont chuté de 9,3%.  Ces deux catégories ont également atteint leur sommet au deuxième trimestre 2022.

Notre réflexion

Ces statistiques ne nous inquiètent pas particulièrement.  Nous nous attendions à ce que cela se produise et c’est précisément ce que la Banque du Canada espérait obtenir pour ralentir les dépenses de consommation, neutraliser l’inflation et refroidir un peu le marché.  

De nombreuses personnes sont préoccupées par ce recul de 11%, mais à moins que vous ayez acheté en février et que vous ayez besoin de vendre aujourd’hui, cela n’affecte pas vraiment la majeure partie de la population.

En fait, nous avons vu les prix augmenter considérablement au cours des cinq dernières années.  Les maisons unifamiliales ont augmenté de 62%.  Nous avons vu les condos augmenter de 50% et sur cette même période de cinq ans, les multiplexes de deux à cinq unités ont augmenté de 55%.  Par conséquent, si vous avez acheté un bien immobilier avant février 2022, vous disposez probablement d’un capital suffisant.  

La réalité est que, dans l’immobilier, ce n’est pas comme acheter une action.  En général, il ne s’agit pas d’acheter et de revendre en peu de temps.  Les personnes qui ressentent une certaine pression en ce moment sont les “flippers” qui ont acheté une propriété au moment où le marché était à son plus haut, ils s’attendaient à un rendement maximal et doivent maintenant vendre leur maison dans un marché qui a soudainement ralenti.

En général, nous disons à nos clients qu’ils doivent envisager une période minimale de trois à cinq ans pour qu’un investissement immobilier ait un sens.  La moyenne historique des hausses de prix sur le marché montréalais est de 3%.  Donc, entre les frais de clôture, les courtiers, les commissions et tout le reste, vous voulez vous assurer que vous avez le temps d’accéder aux revenus que vous espérez.  

Le « et alors? » de ces statistiques est le suivant…, comme prévu, les prix ont baissé.  La Banque du Canada vient de publier une nouvelle augmentation de 25 points de base, ainsi, tous ceux qui ont une hypothèque à taux variable auront un paiement légèrement plus élevé pour les prochains mois, ce qui contribuera à réduire davantage l’inflation.

A quoi pouvez-vous vous attendre?  Nous devrions voir les prix diminuer encore un peu avant qu’ils rebondissent de nouveau.  Cela signifie que si vous êtes un acheteur, c’est une bonne nouvelle pour vous.  Nous allons négocier d’excellentes transactions et ce sera à notre tour d’en profiter.  

C’est ce qui conclut votre mise à jour du marché.  Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter notre équipe.  Nous sommes constamment à l’affût de ce qui se passe à Montréal et ses environs et à un coup de fil de pouvoir répondre à toutes vos questions! 

Share:
  • 93
  • 0