Analyse du marché immobilier de Montréal au troisième trimestre 2022

Récemment, nous avons publié une mise à jour sur le marché au troisième trimestre. Cet article fait suite à cette mise à jour, où nous allons approfondir nos conclusions et ce qui s’est passé sur le marché.

Tout d’abord, la dernière fois, nous avons comparé le troisième trimestre 2022 au troisième trimestre 2021. Cependant, de nombreuses personnes ont demandé ce qui s’était passé entre le deuxième et le troisième trimestre 2022. Nous allons donc faire la lumière sur ces questions!

Qu’est-ce qui a changé au cours du dernier trimestre?

Si l’on examine la situation à Montréal, le marché des maisons unifamiliales a chuté d’environ 12 % entre le deuxième et le troisième trimestre. Le marché des condos sur l’île a baissé d’environ 7 % au cours de la même période, et celui des multiplex jusqu’à cinq unités a également baissé de 3 %.

Nous constatons donc une baisse constante sur l’île de Montréal, ce qui correspond à la tendance observée dans l’article précédent.

Maintenant, la grande question est la suivante : qu’est-ce que cela signifie pour les acheteurs et les vendeurs?

C’est un moment particulièrement propice pour acheter

Les taux d’intérêt ont considérablement augmenté au cours de la période dont nous parlons. Par conséquent, il faudra payer beaucoup plus d’intérêts par rapport au montant du capital sur le même prêt hypothécaire.

Cependant, malgré ces hausses, il est en fait moins cher d’acheter un bien immobilier si vous envisagez de prendre une échéance de cinq ans.

À titre d’exemple, imaginons qu’une propriété était cotée à 700 000 $ au deuxième trimestre et que vous avez obtenu un taux d’intérêt de 2,8 %. Vous aurez payé beaucoup moins d’intérêts, mais le coût total de la maison aura été plus élevé sur la base du prix d’acquisition initial.

Si vous prenez cette même propriété de 700 000 $ et que vous la réduisez de 12 % – ce qui correspond à la baisse moyenne du T3 – vous l’achetez à environ 609 000 $. Appliquons un taux d’intérêt de 5,5 % à ce montant, ce qui équivaut à environ 50 000 $ de plus sur l’ensemble de la période.

Comme vous avez économisé 90 000 $ sur le prix d’achat, il vous reste 40 000 $ de marge.

Maintenant, cela suppose également que vous preniez un terme de cinq ans. À l’heure actuelle, nous ne conseillons à aucun de nos clients de prendre une telle option : nous pensons que les hausses de taux d’intérêt sont temporaires et que vous aurez beaucoup plus de possibilités si vous prenez un terme de deux ans ou si vous optez pour un taux variable et que vous profitez du changement dès que la situation s’améliore.

Pour les personnes qui ont acheté sur le marché lorsqu’il était un peu plus élevé, ce n’est pas grave. Vous avez acheté cette maison ou ce condo parce que vous aviez envie d’y vivre, et vous l’avez fait pour votre famille. Les prix de l’immobilier, comme le marché boursier, montent et descendent.

Nous nous attendons à une nouvelle hausse des taux d’intérêt au début de l’année prochaine, puis ils devraient rester stables pendant un certain temps avant de redescendre. Selon les derniers rapports économiques, les taux d’intérêt devraient commencer à baisser d’ici 2024, et nous pensons que c’est à ce moment-là que les prix commenceront à remonter.

Ainsi, pour les personnes qui sont actuellement sur le marché, ne vous inquiétez pas des taux d’intérêt élevés. Profitez du fait que les prix sont bas. Il n’est pas rare de voir des maisons se vendre 50 000 à 100 000 dollars en dessous du prix demandé, ce qui est totalement inédit ces dernières années.

Vous avez d’autres questions sur l’évolution du marché et sur la façon de prendre la meilleure décision financière? Nous surveillons constamment la scène montréalaise, alors communiquez avec nous à tout moment!

Share:
  • 76
  • 0