Copropriété divise ou indivise

Si vous cherchez à acheter une copropriété, vous avez probablement rencontré les termes « divise » et « indivise ». Ces deux structures de propriété ont des implications très différentes pour le propriétaire, explorons-les! 

En termes simples, acheter un condo en copropriété divise équivaut à acheter une maison ou tout autre produit sur le marché de l’immobilier. Vous aurez votre propre numéro de lot, votre propre compte de taxes municipales et scolaires, et vous serez responsable de tout cela, individuellement.

Vous pouvez vous adresser à n’importe quelle banque, à n’importe quel assureur, vous pouvez louer votre appartement, etc. Tous ces choix vous reviennent. Vos impôts seront généralement un peu plus élevés parce qu’il s’agit de votre propre compte de taxes, mais ce taux plus élevé s’accompagne de libertés importantes.

Une copropriété indivise fonctionne différemment! Imaginez que vous achetez des actions d’une société, et que l’immeuble qui regroupe toutes les unités est la société dans laquelle vous achetez. Vous obtenez donc, disons, 3 % de cet immeuble, ce qui signifie que vous êtes responsable de 3 % du compte de taxes.

En général, ces taxes sont un peu moins élevées que celles d’un logement individuel, et vous aurez toujours le droit exclusif d’utiliser votre propre logement. Cependant, vous n’êtes pas réellement propriétaire de cette superficie; vous possédez un pourcentage du bâtiment lui-même.

Là où cela se complique un peu, c’est que vous devez verser une mise de fonds d’au moins 20 % pour les propriétés indivises et que vous ne pouvez les financer qu’auprès de Desjardins ou de la Banque nationale (selon la banque qui gère déjà l’immeuble).

Autre point important à noter : les banques ne vous autoriseront pas toutes à louer votre logement! Par conséquent, vous devez vous assurer d’obtenir l’approbation des banques elles-mêmes et, selon la façon dont l’accord d’indivision est rédigé, vous devrez obtenir l’approbation des autres copropriétaires.

Il est également important de noter que l’indivision s’apparente davantage à un partenariat. Vous êtes un peu plus lié à tous les autres copropriétaires que dans une copropriété classique.

S’il y a un incident, vous demeurez responsable de votre part, tout comme vous le seriez dans une propriété divisée. Mais dans le cas de la propriété divise, la mise de fonds minimum à verser est de 5 %, selon le prix d’achat.

Les deux options ont leurs avantages et leurs inconvénients : si vous voulez économiser un peu d’argent sur les taxes, l’indivision pourrait être la solution. Mais si vous voulez verser un acompte moins élevé et être un propriétaire plus indépendant, la propriété divise est peut-être une meilleure option.

Vous voulez en savoir plus sur vos options? Nous sommes toujours heureux de discuter avec vous!

Share:
  • 36
  • 0